MARTIN SPRENG

Portrait Contact Publications Evenements Les galeries Bijoux Accueil

3  Questions à Martin Spreng


Qu’est ce qu’un bijou, selon Martin Spreng ?

« C’est un objet très précieux, mais que l’on peut porter tous les jours. Il est fait de matériaux de valeur, mais ne paraît

pas ostentatoire. Le contact est naturel, facile, simple. Quand on le porte, on ne doit pas se sentir décoré, apprêté

ou emprunté.

C’est aussi un objet « vivant » qui doit être en harmonie avec celui qui le porte. En outre chaque pièce est unique.

Même si je réalise de petites séries à partir d’un modèle, ensuite chaque bijou est forgé, ciselé ou sculpté individuellement, en gardant une empreinte manuelle spécifique et bien visible. Enfin, le client peut aussi avoir son mot à dire et formuler une demande particulière pour marquer le bijou de sa propre inspiration. »


D’où vient justement votre inspiration ?

« Je crée mes bijoux de manière très intuitive. C’est souvent abstrait, rarement figuratif. Je suis souvent inspiré par des motifs en granulation et par les poinçonnements. Ca donne parfois un côté un peu « galactique ». Certaines formes sont proches de mes marqueteries. Chaque objet est sculpté et frappé individuellement. J’utilise de l’or massif. Je ne cherche pas à réduire la quantité d’or pour être absolument moins cher. Ni plus cher d’ailleurs. Le matériau est important, autant que le style et l’inspiration. Je taille dans la masse, dans un corps de bague brut, sans toujours savoir où je vais aller. Parfois, je prends des risques. Mais c’est aussi ce qui donne de la force au bijou. »


Quelle importance donnez-vous aux pierres ?

« Les pierres précieuses et fines me fascinent par leur incroyable spectre de couleurs, par leur richesse minérale. Ce n’est pas forcément leur valeur matérielle, mais leur valeur expressive ou symbolique qui influence le caractère d’un bijou. Ici une veine, là une inclusion, ou encore un voile, un reflet, un éclat insolite, une lumière ou une brillance provoquée par la taille, va déterminer la vie de chaque pièce. Un petit défaut dans une gemme peut aussi devenir le « grain de beauté » de ce bijou unique.

Le client peut avoir envie de choisir la pierre, comme moi je peux être moi-même inspiré par sa personnalité, son caractère ou ses goûts. Le client aura ainsi encore plus le sentiment de posséder un bijou unique, personnel, porteur de sa propre identité ou de celui ou de celle à qui il est destiné. »

               






◄     Le bijoutier qui vient d’ailleurs

Parcours